VIDÉO: Nos droits collectifs. Entrevue avec Nicole Lebrasseur du PowerShift

Vous vous demandez c’est quoi le PowerShift? Moi aussi!

En résumé, l’objectif est de vivre dans une démocratie basée sur des comités citoyens placés au-dessus des gouvernements et non pas sur des partis politiques et des représentants élus qui, plus souvent qu’autrement, une fois au pouvoir ne servent pas le peuple, mais d’autres intérêts et briment nos droits et libertés fondamentales à leur guise.

Ce changement passe par une correction à la Constitution au parlement britannique et la signature d’une Convention civile, ayant pour but de changer « notre système de démocratie parlementaire en un système de gouvernance démocratique qui inclut les citoyens et les peuples autochtones du Canada ayant l’autorité finale sur la prise de décision afin de s’assurer que le Dominion du Canada [demeure une entité] pour et par ses citoyens et ses peuples autochtones ».

Pourquoi corriger la Constitution?

Selon la section 3, article 9 de la Loi constitutionnelle de 1867 :

« La Reine est investie du pouvoir exécutif

9 À la Reine continueront d’être et sont par la présente attribués le gouvernement et le pouvoir exécutifs du Canada. »

Feu la Reine. Ça vous donne envie de lui enlever sa prérogative? Bon, elle est morte, direz-vous. Ces pouvoirs sont désormais entre les mains de son fils :
Avez-vous plus confiance en lui?

Le PowerShift demande de « modifier l’article 9 de la Constitution intitulé “La Reine est investie du pouvoir exécutif” (prérogative et pouvoir exécutif) pour le transférer directement aux citoyens canadiens et aux peuples autochtones, immédiatement ou dès que cela est humainement possible, puisque la Constitution et la société de la Couronne appartiennent aux citoyens canadiens et aux peuples autochtones, et non au gouvernement lui-même ».

Comme l’explique ce document vantant les mérites de la monarchie constitutionnelle canadienne et de la Couronne, « c’est la Couronne qui, au nom du peuple, confère au gouvernement sa légitimité et son autorité fondamentales ».

Cela va à l’encontre de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux lequel stipule :

« 2. Tous les peuples ont le droit de libre détermination; en vertu de ce droit, ils déterminent librement leur statut politique et poursuivent librement leur développement économique, social et culturel.

5. Des mesures immédiates seront prises, dans les territoires sous tutelle, les territoires non autonomes et tous autres territoires qui n’ont pas encore accédé à l’indépendance, pour transférer tous pouvoirs aux peuples de ces territoires, sans aucune condition ni réserve, conformément à leur volonté et à leurs vœux librement exprimés, sans aucune distinction de race, de croyance ou de couleur, afin de leur permettre de jouir d’une indépendance et d’une liberté complètes. »

Bref, nous sommes toujours un peuple colonial et nous ne nous sommes jamais prononcés sur notre statut politique ni sur le genre de système politique dans lequel nous voulons vivre.

Un sujet à la fois simple et complexe!

Je discute de tout ça avec Nicole Lebrasseur du PowerShift.

Surtout n’hésitez pas à me corriger si je me trompe ou à me suggérer des invités pour approfondir le sujet ou même venir contredire Nicole.

Pour signer la Convention civile et faire un don au PowerShift, rendez-vous au

https://fr.thepowershift.ca/

Merci à tous ceux qui appuient mon travail! J’espère que ça vous aide à mieux comprendre notre monde:

Virement Interac: tribunaldelinfaux@gmail.com (réponse: tribunal)

Stripe: https://buy.stripe.com/8wMbKy3i26CM6cw7ss

PayPal: paypal.me/tribunaldelinfaux

Entrevue avec Nicole Lebrasseur (sur Odysee, Nos droits collectifs: Entrevue avec Nicole Lebrasseur du PowerShift : https://odysee.com/@tribunaldelinfaux:f)

Liens mentionnés dans la vidéo

  • PowerShift :

https://fr.thepowershift.ca/

  • Cour accéléré du PowerShift :
  • Convention civile (j’ai demandé qu’on corrige les fautes :)) :

https://fr.thepowershift.ca/convention-of-consent

  • Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux :

https://www.ohchr.org/fr/instruments-mechanisms/instruments/declaration-granting-independence-colonial-countries-and-peoples

  • Pacte international relatif aux droits civils et politiques :

https://www.ohchr.org/fr/instruments-mechanisms/instruments/international-covenant-civil-and-political-rights

  • Wampum à deux voies :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1060562/wampum-symbole-autodetermination-coexistence-autochtone-jacynthe-ledoux

  • Alliance pour une constituante citoyenne du Québec (ACCQ)

https://accq.quebec/signez-le-manifeste

  • Statut de Westminster :

https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/statut-de-westminster

  • Rapatriement de la Constitution :

https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/patriation-of-the-constitution

  • Le système parlementaire canadien :

https://www.noscommunes.ca/procedure/notre-procedure/ParliamentaryFramework/c_g_parliamentaryframework-f.html

  • Vidéo, Etienne Chouard : « La situation n’est pas catastrophique pour ceux qui financent les élus » (2014)

  • Ted Talk d’Etienne Chouard, La cause des causes :

  • Chaîne Odysee Étienne Chouard :

https://odysee.com/@EtienneChouard:3

6 commentaires sur “VIDÉO: Nos droits collectifs. Entrevue avec Nicole Lebrasseur du PowerShift

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour Julie, si je comprend quelque chose à ce que tu nous dis cela voudrait dire que René Lévesque nous a trahit en signant l’allégeance à la Reine suite à son élection comme parti indépendantiste…donc aucune indépendance possible s’il a signé ça …donc une autre qui nous aurais trahi ??? Cordialement, Mona Hébert

    >

    J’aime

    1. Excellente question et en toute honnêteté, je ne comprend rien à cette histoire de rapatriement de la Constitution. Plus je fouille la question, plus je suis confuse et plus je réalise ma profonde ignorance du sujet qui ne fait que s’agrandir au fil de mes recherches!

      J’aime

  2. Le mécanisme des comités citoyens ressemble un peu au rôle du sénat actuel au parlement Canadien. Extrait du site web du parlement Canadien: « Le Sénat sert de contrepoids à la Chambre des communes, où la représentation est démographiquement proportionnelle à la population. Son rôle a évolué au fil du temps : après avoir surtout défendu les intérêts des régions, il fait maintenant entendre au Parlement le point de vue de groupes sous-représentés, comme les peuples autochtones, les minorités visibles et les femmes. » En fait il s’agit de la seule institution qui a fait acte de contre-pouvoir durant la crise sanitaire. On se souvient que l’hiver dernier le sénat a bloqué l’adoption de la loi sur les mesures d’urgences de Justin Trudeau. Une goutte de lucidité dans un régime de folie furieuse…

    J’aime

    1. Oui, en effet, le Sénat a joué un rôle important durant le convoi. Toutefois, les sénateurs sont NOMMÉS par les partis politiques, donc on ne peut pas dire que cette institution est démocratique. Cela dit, il arrive qu’ils sortent des rapports importants, comme celui sur la stérilisation forcée au Canada: https://sencanada.ca/fr/info-page/parl-43-2/ridr-la-sterilisation-forcee-et-contrainte-de-personnes-au-canada/

      J’aime

  3. Bravo Julie et merci pour ces renseignements. J’admire votre perspicacite et votre rigueur.

    Malheureusement, cette initiative, quoique louable, semble vouee a l’echec. Il n’y a que quelques dizaines de personnes sur leur forum. Ils n’ont pas atteint 3% de signatures et ils doivent en avoir 51% ce qui est illusoire sachant que 13% seulement des gens au QC ont vote pour la liberte. Les 87% restant sont idiots, inconscients et totalement irrecuperables.

    Une action comme celle menee par Reiner Fullmich a tres peu de chances d’aboutir egalement. Il s’agit d’une action de type Nuremberg. Or ce type d’action est valable en temps de guerre et depuis 1945 il n’y a eu aucune declaration de guerre proprement dite dans le but precis pour les nations d’echapper aux obligations que la convention de Geneve impose aux vainqueurs d’une guerre.

    Enfin, les tribunaux canadiens ne sont pas une solution puisqu’ils presument de la bonne foi des gouvernements lors de chaque poursuite. Ainsi la separation entre l’executif et le judiciaire n’existe plus. Vous voyez, ils ont eu des siecles pour pallier a chaque lacune du systeme parlementaire et judiciaire et ainsi etre imputables d’absolument rien.

    Il est clair que les personnes ou institutions canadiennes suivantes sont coupables de genocide, complicite, collusion, trahison: La chambre des communes, le parlement, le senat, l’assemblee nationale, les cours et tribunaux canadiens, les hopitaux, les divers ministeres de la sante, de la justice, de la securite publique, tous les corps de police, l’armee canadienne, tous les partis politiques a l’exception recente du PCQ, les medias, l’ordre des medecins et j’en oublie.

    Comment ca va se passer maintenant, si seulement je le savais j’agirais. L’emprisonnement n’est pas une solution, ils seraient tous liberes dans les minutes suivant leur interpellation.

    C’etaient seulement quelques reflexions que j’ose esperer realistes.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :