Dans la tête d’un chiantifique : Le discours du Pharmachien analysé à l’aide de son propre détecteur de bullshit

Dans son article Dans la tête d’un conspirationniste publié le 22 avril dernier, le pharmacien Olivier Bernard, mieux connu sous le nom de Pharmachien, nous propose de « décrire quelques-uns des mécanismes impliqués dans les théories de conspiration, et d’utiliser certains exemples précis de la COVID-19 pour les illustrer ».

Malheureusement pour lui, dans sa volonté d’illustrer le raisonnement erroné des autres, Olivier étale involontairement le sien dans toute sa splendeur.

Nous avons droit dans ce texte à une orgie de sophismes, de raccourcis intellectuels et de biais cognitifs de sa part, le tout exprimé sur le ton arrogant et méprisant qui a fait sa marque de commerce.

Telle l’antithèse du Grand Œuvre alchimique donnant naissance à la pierre philosophale, son article constitue une sorte d’opus magnum Pharmachieutique, où le parangon de logique fallacieuse s’unit à la projection d’un orgueil démesuré pour excréter une garnotte argumentative incohérente.

Olivier Bernard voit chez les conspirationnistes ce dont il souffre lui-même : l’effet Dunning-Kruger, un biais cognitif présent chez les personnes mues par un sentiment de supériorité illusoire, les poussant à surestimer leur capacité à effectuer certaines tâches.

Dans son article, le pharmacien échoue lamentablement à la tâche qu’il s’est donnée de démontrer chez les conspirationnistes des raisonnements fallacieux et des biais cognitifs, tel l’effet Dunning-Kruger.

Il s’y prend en infantilisant son lectorat, en s’improvisant à la fois analyste de discours, philosophe, sociologue et psychologue, mais surtout en employant lui-même les arguments fallacieux sur lesquels il a voulu nous instruire dans son Tome 3 : La bible des arguments qui n’ont pas d’allure.

La bible des arguements qui n'ont pas d'allure

Selon lui, son livre « va changer ta vie ». Rien de moins!

Olivier Bernard, pharmacien auteur d’une bible sur l’argumentation qui va changer la vie des gens.

De quoi rendre jaloux Louis Pasteur, Aristote et Dieu en même temps.

Souhaitons qu’un jour son livre changera aussi sa propre vie.

Olivier proclame que sa bible :

« t’apprendra à reconnaître certains types d’arguments douteux que tu rencontres partout (dans ta famille, dans les médias, sur le web, sur la place publique) et qui sonnent l’alerte de la niaiserie. Ce guide te permettra de t’immuniser contre les faux débats et les arguments bidon, mais aussi de répliquer en beauté à ceux qui disent n’importe quoi. » (C’est l’auteure qui souligne)

Wow! On dirait un produit miracle!

Qu’attendons-nous?

Analysons de ce pas son article grâce à son propre outil divin, le « détecteur de bullshit », afin de « répliquer en beauté » à celui qui dit n’importe quoi.

Dans son texte, on trouve des « arguments bidon » comme l’insulte, l’argument d’autorité, l’appel à l’ignorance, le faux dilemme, le renversement du fardeau de la preuve, le biais cognitif, l’illusion de connaissance, mais surtout l’homme de paille, sur lequel repose pratiquement l’entièreté de son texte.

Ça ne s’invente pas.

Et c’est de toute beauté.

Surtout pour une journaliste et prof de lecture et écriture critique.

Voici donc le premier texte d’une toute nouvelle série : Analyse du discours chiantifique du Pharmachien.

Le détecteur de bullshit

La bible du Pharmachien contient un détecteur de bullshit, dont le mode d’emploi s’adresse à un public de 4 ans et plus, comme tout ce qu’écrit le Pharmachien d’ailleurs.

Nous pouvons donc en déduire que détecter la bullshit sera un jeu d’enfant.

D’abord, Maître Bernard nous félicite d’employer son outil salvateur :

manuel detecteur bullshit

C’est tout en notre honneur dit-il. En fait, l’expression ici devrait être « C’est tout à ton honneur ».

Détail, mais puisque c’est là où se cache le diable, soyons vigilants.

Notre Maître à penser nous instruit ensuite sur ce que sont les sophismes :

sophismes

S’ensuit une longue liste de sophismes que nous détecterons aisément dans son propre texte, Dans la tête d’un conspirationniste.

Nous débuterons avec l’homme de paille, pilier de son argumentation illogique :

homme de paille

D’abord, admirons le ton infantilisant et prétentieux sur lequel il s’adresse à ses lecteurs.

Olivier Bernard assume que son lecteur souffre d’un retard intellectuel et qu’il ignore probablement tout d’Aristote et de la Grèce antique, contrairement à lui, l’O.B. Wan Kenobi du savoir discursif, le Prométhée du 21e siècle, venu te secourir, toi, oui TOI, le Jedi des discussions de salon, ainsi que toute la populace inculte en transmettant généreusement son savoir providentiel pour seulement 11,99$ chez Walmart.

Il nous explique donc que l’homme de paille est une technique qui consiste à fabriquer un argument facile à démolir et qu’il existe plusieurs façons de le faire :

  • « déformer le propos pour qu’il soit plus facile à détruire
  • attaquer un argument qui n’a même pas été prononcé
  • s’opposer au point de vue le plus extrême sur le sujet
  • citer les propos hors de leur contexte »

Quelles sont les conséquences?

démolir statue-demi-dieu ne laissons pas cela se produire

Suivons ses conseils.

Ne laissons pas ça se produire et ne le laissons pas se prendre pour un demi-dieu!

Selon lui, son détecteur nous permettra en plus de répondre à notre « adversaire avec élégance (tout en étant un peu baveux) ».

baveux bon débats

Génial.

Voyons voir si ça marche.

À l’attaaaaaaaaaaaque!

Homme de paille #1 : photomontage slash rebus ou le sophisme de composition

D’abord, quelle est la définition du terme « conspirationniste »? Selon le Larousse :

« Se dit de quelqu’un qui se persuade et veut persuader autrui que les détenteurs du pouvoir (politique ou autre) pratiquent la conspiration du silence pour cacher des vérités ou contrôler les consciences. »

Olivier nous essplique :

« Il faut savoir que la pensée conspirationniste, on l’a tous à un certain degré. Ce sont en fait des mécanismes qui font partie du cerveau humain normal.

Mais on ne devient pas tous des conspirationnistes pour autant, parce qu’on se raisonne et on constate que ça n’a pas d’allure. »

La pensée conspirationniste… ce sont des mécanismes? Pour quelqu’un qui se moque du français des conspirationnistes tout au long de son texte, il devrait se regarder dans le miroir. Sa propre grammaire ne fait pas partie du français normal. Pour bien argumenter, il faut d’abord savoir bien s’exprimer.

Autre erreur grammaticale nuisible à la compréhension, le « ça » dans « ça n’a pas d’allure ». Ce pronom démonstratif devrait servir à désigner la chose dont il parle, mais on ne sait pas quelle est cette chose. Parle-t-il de devenir conspirationniste ou des croyances conspirationnistes?

Ce n’est pas clair.

Une chance qu’il nous aide à comprendre en nous faisant des ti dessins.

C’est grâce à son beau dessin que nous pouvons déduire que « ça » se réfère à ce que croient les conspirationnistes, croyances présentées sous la forme d’un photomontage/rebus rivalisant d’abstraction avec les toiles de Jackson Pollock.

Convergence-1952-Jackson-Pollock
Convergence, Jackson Pollock, 1952
homme de paille-dans la tête d'un conspi
Ça, le Pharmachien, 2020

Bref, Chine + coronavirus + 5 G + État profond + Trump + Pr Didier Raoult + médecin avec masque et argent + Qanon + Bill Gates + virus créé en laboratoire + mensonges médiatiques = un lien.

Voilà la pensée conspirationniste selon le Pharmachien : un cocktail fantaisiste d’êtres et de choses, de concepts et de personnalités publiques, le tout mixé par des gens sans identité employant tous le même processus de réflexion débile.

Et voilà un exemple parfait d’homme de paille et de sophisme de composition, une « généralisation qui consiste à attribuer au tout une propriété applicable à une de ses parties ».

La seule théorie dans le photomontage est le passage très mal écrit sur la création du virus en laboratoire. Elle sert à invalider tout questionnement légitime et pertinent du discours dominant sur les armes biologiques, Bill Gates, l’État profond, le 5G, etc.

Le message sous-jacent est le suivant : les personnes qui ne savent pas écrire, donc qui n’ont pas d’éducation, font des liens qui n’ont aucun sens entre tout ce que vous voyez dans ce montage afin d’élaborer des théories qui n’ont pas d’allure liant tous ces sujets.

Rappelons ce que nous a enseigné le Pharmachien sur la façon de construire un homme de paille :

  • « déformer le propos pour qu’il soit plus facile à détruire » : il met tout dans le même paquet, Trump, Gates, Raoult, la création du virus en laboratoire, l’État profond, alouette;
  • « attaquer un argument qui n’a même pas été prononcé » : on ne sait tout simplement pas de quelle théorie il parle dans son photomontage;
  • « s’opposer au point de vue le plus extrême sur le sujet » : la création du virus en laboratoire;
  • « citer les propos hors de leur contexte » : il n’y a pas vraiment de propos, seulement une séquence de photos, toutes hors contexte, suggérant le délire.

En frais d’homme de paille, c’est assez difficile à battre! TOUTES les façons de construire cet argument fallacieux sur lesquels il a cru bon nous instruire sont réunies dans son propre photomontage!

Et ce n’est qu’un exemple.

Son article est un puits sans fond d’arguments fallacieux à ne pas suivre.

Ne manquez toutefois pas la suite de cet article, L’homme de paille #2 : Le « mouvement anti-vaccins est une théorie de conspiration ».

Ce mouvement n’existe donc pas?

Ça règlerait beaucoup de problèmes.

Mais pas les siens.

À suivre.

2 commentaires sur “Dans la tête d’un chiantifique : Le discours du Pharmachien analysé à l’aide de son propre détecteur de bullshit

Ajouter un commentaire

  1. Moi aussi après avoir lu son article sur les conspirationnistes. J ai trouver qu il y allait fort. J avait déjà de la misère avec lui dans ses émissions de télé où il essaie constamment de ridiculiser voir marginaliser tout le monde qui s intéressent à un sujet qui va a l encontre de son discours. Il cite toujours les plus extrêmes en exemple. En tk moi pas capable! Ça fais tellement hautain!

    J'aime

Répondre à Vladdrack Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :