Mise en demeure contre Québecor – Cessation du harcèlement, de l’intimidation et de la discrimination

21 décembre 2021

PAR HUISSIER

SOUS TOUTES RÉSERVES

Pierre Karl Péladeau
(ADRESSE CAVIARDÉE)


Denise Bombardier, Richard Martineau, Mario Dumont, Josée Legault, Félix Séguin

Québecor inc, Québecor Média inc., 12320070 Canada inc., Qub Radio
612, rue Saint-Jacques
Montréal (Québec) H3C 4M8

Groupe TVA Inc.
7e étage
1600, boulevard de Maisonneuve Est
Montréal (Québec) H2L 4P2

Journal de Montréal
4545 rue Frontenac,
Montréal (Québec) H2H 2R7

Objet : Mise en demeure – Cessation du harcèlement, de l’intimidation et de la discrimination

Messieurs, Mesdames

La présente mise en demeure concerne la situation de harcèlement, d’intimidation et de discrimination dont moi-même ainsi qu’une importante partie de la population sommes victimes pour avoir critiqué les mesures sanitaires ou s’y être opposé, plus particulièrement en ce qui a trait à la soi-disant « vaccination contre la COVID-19 », promue par vos médias dans l’ignorance totale des valeurs fondamentales du journalisme.

Depuis le printemps 2020, les journalistes et chroniqueurs à l’emploi de Québecor, notamment ceux et celles nommés ci-dessus, ont fait preuve d’une violence verbale et psychologique inédite envers les dissidents en employant presque quotidiennement des termes péjoratifs comprenant, sans toutefois s’y limiter : complotiste, imbécile, idiot, crétin, covidiot, touristata, ignare, hurluberlu, énergumène, abruti, antivax, coucou, etc.

Leur discours s’est radicalisé en 2021, provoquant et alimentant la stigmatisation, la haine et la discrimination des personnes qui ont fait un choix protégé par les Chartes canadienne et québécoise, soit celui de ne pas se soumettre à un traitement médical, expérimental de surcroît. L’article 1 de la Charte québécoise nous protège par ailleurs « contre les menaces d’agression ainsi que contre les agressions physiques et psychologiques ».

Certains de vos chroniqueurs sont allés jusqu’à inciter à la haine et à la violence en invitant la population à « couper les liens dans la famille » et à « faire la guerre à ces gens ».

Ce genre de comportement est celui de l’intimidateur et de l’harceleur, tel que décrit en trois critères par l’agent Caroline Gauthier du Service de police de Montréal : « 1) Le comportement est agressant et répétitif. Les paroles et les gestes menaçants sont fréquents et la victime sent qu’elle ne peut vraiment pas s’en échapper; 2) Il y a un déséquilibre de force entre l’agresseur et la victime; 3) La victime est en détresse, elle se sent blessée et elle voudrait vraiment que ça s’arrête. »

Nous retrouvons ces trois critères dans : 1) La couverture médiatique de Québecor, généralement péjorative et haineuse, à laquelle il est difficile d’échapper étant donné la très forte présence de Québecor dans le paysage médiatique québécois; 2) La position d’autorité dont jouissent ses chroniqueurs et journalistes; 3) La détresse des nombreuses victimes de l’acharnement de Québecor et dont je suis témoin quotidiennement dans le cadre de mon travail.

Selon le gouvernement du Québec les violences verbale et psychologique se décrivent comme suit :

« La violence verbale est utilisée pour intimider, humilier ou contrôler une personne ou un groupe. Elle peut aussi se retrouver dans toutes les formes d’interactions […] et dans des relations d’autorité […] Cette forme de violence peut également être annonciatrice de violence physique […] 

Le point commun à toutes les stratégies recourant à la violence psychologique est qu’une personne agit de façon inconsidérée envers l’autre, par exemple : en la critiquant constamment; en la rabaissant; en déformant la réalité pour modifier sa perception; en la faisant douter d’elle-même; en manipulant ses émotions; en l’isolant socialement; etc. […] »

La violence des employés de Québecor est non seulement inadmissible sur le plan moral et juridique, mais aussi sur le plan de l’éthique journalistique.

Le Guide de déontologie journalistique du Conseil de presse du Québec stipule que les « journalistes et les médias d’information » doivent produire une « information possédant les qualités suivantes » : exactitude, fidélité à la réalité, rigueur de raisonnement, impartialité, équilibre et « complétude, [c’est-à-dire la] présentation des éléments essentiels à sa bonne compréhension […] ».

Sur la discrimination, on peut lire à l’article 19 :

« 19 Discrimination

(1) Les journalistes et les médias d’information s’abstiennent d’utiliser, à l’endroit de personnes ou de groupes, des représentations ou des termes qui tendent, sur la base d’un motif discriminatoire, à susciter ou attiser la haine et le mépris, à encourager la violence ou à entretenir les préjugés. »

Vous vous êtes par ailleurs livrés à des attaques libelleuses et diffamatoires contre des personnes autrement respectables, n’eut été de vos propos disgracieux. Ces attaques vont à l’encontre de l’article 298 du Code criminel :

« 298 (1) Un libelle diffamatoire consiste en une matière publiée sans justification ni excuse légitime et de nature à nuire à la réputation de quelqu’un en l’exposant à la haine, au mépris ou au ridicule, ou destinée à outrager la personne contre qui elle est publiée. »

Il ne fait aucun doute que, par son comportement, l’empire Québecor a provoqué une déchirure profonde du tissu social, laquelle est susceptible d’entraîner une rupture de la paix. Cette déchirure se constate par des familles et des amitiés brisées ainsi qu’une détresse psychologique sans précédent. Votre acharnement envers la dissidence et votre manque total d’éthique journalistique ressemblent en tous points à de la propagande haineuse, laquelle est interdite par le Code criminel canadien.

Au nom du peuple québécois, je demande donc à tous les journalistes et chroniqueurs des entreprises susmentionnées de respecter les règles de base de la déontologie journalistique et de cesser immédiatement toute forme de harcèlement ou d’intimidation à l’endroit des personnes qui critiquent les mesures sanitaires et refusent l’injection expérimentale.

Advenant le défaut de vous conformer à cette lettre, des dommages accrus vous seront réclamés en plus des dommages déjà subis, lesquels vous seront réclamés par une action en justice qui sera intentée contre vous incessamment.

Copie de la présente est transmise à la Sûreté du Québec accompagnée d’une plainte criminelle contre vous tous.

VEUILLEZ AGIR EN CONSÉQUENCE.

Julie Lévesque
Journaliste pour la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple
3107, avenue des Hôtels, bureau 120,
Québec (Québec) G1W 4W5
1-844-542-7372

CC : Sûreté du Québec avec plainte et preuves à l’appui.

109 commentaires sur “Mise en demeure contre Québecor – Cessation du harcèlement, de l’intimidation et de la discrimination

Ajouter un commentaire

  1. Chère Julie, c’est à moi que vous faites un cadeau de Noël. J’ai 67, donc j’ai roulé ma bosse… Je n’ai jamais vu autant de détresse psychologique autour de moi. De gens isolés, qui ont perdu des membres de leur famille, des amis… Cela est très douloureux de se faire rejeter par des êtres chers. De ne même pas pouvoir échanger, discuter car ces derniers croient dans le narratif et sont morts de peur. J’avoue que je ne sais pas ce que je serais devenue si il n’y avait pas des personnes intelligentes, des chercheurs (es) dans l’âme, comme vous et bien d’autres, pour me donner de l’espoir. Je n’ai jamais autant travailler sur moi-même pour demeurer à flots. Merci du fond du coeur.

    J’aime

  2. Milles merci Mme Julie Levesque.
    Nous vous supportons dans ce grand recours contre cette fausseté répandue depuis 2 ans.
    Je vois constamment de la division,haine et colère des vaccinés.
    C’est à n’y rien comprendre ils sont déchaînés et surtout avec l’accord de notre GV et médias.
    Je travaille à contre sens pour éveillés le plus de monde.
    Je vous remercie madame au nom de nous tous (non vaccinés)
    Un pour tous et tous pour un vers la victoire d’arrêter cette hysterie collective.

    J’aime

  3. C’est rendu au point où, si on exprime publiquement une perspective autre que celle véhiculée par Québécor, on se fait ostraciser juste pour l’avoir dit. J’ai exprimé cette semaine que le nombre de décès covid dans le monde est à son plus bas niveau depuis plus d’un an (allez voir Worldometers.info, ils donnent les chiffres bruts), chose qui devrait faire la manchette de toute salle de nouvelles qui se respecte, mais non, ce sont les cas, les cas, les cas. Apparemment, parce qu’on n’est pas médecin, on n’est pas censé être capable d’interpréter des statistiques même quand ça saute aux yeux. À les croire, faudrait confiner le pays entier s’il se déclarait 100,000 cas de rhume léger, même si ça se traduisait par zéro admission à l’hôpital.

    J’aime

  4. ENFIN!!! doux sentiment,de voir qu,enfin un juste retour du balancier pourrait briser cette infamie qui semble vouloir s,installer ici et aillieur pour de bon.une tyrranie masqué sous le couvert dun bon pere de famille mais rien de moin que du Nazisme.diviser,controller.pour mieux profiter en fesans tairent ceux qui voient au travers cette masquarade ridicule,Deception.un merci infini a tout ceux qui resistent!!!et qui se leverons quand la goutte fera deborder le vase deja trop plein.l,Amour et la Vérité triompheront toujours des Serpent maniganceant dans l,ombre!!!Bonne annee a toutes les Ames pur et bienveillante!!!

    J’aime

  5. Enfin quelqu’un d’intelligent qui est encore capable de résonner dans toute cette avalanche redondante d’informations plus ou moins valable.

    J’aime

  6. Je travaillais pour vidéotron, j’ai vécue l’enfer la dernière année… J’ai démissionné le 25 Décembre. Ils ont monté un poste de ressources humaines (santé covid vidéotron) Ils nous envoient des menaces de conséquences, suspensions sans solde etc si on ne donnent pas sont statue vaccinal… J’ai envoyée plusieurs email a cet nouvelle ressources supposées pouvoir répondre aux questions sur la covid, après avoir été ingnoré plusieurs mois, d’avoir été humilier publiquement sans arrêt par les chroniqueurs qui travaille pour la même compagnie que moi… De menaces de m’enlever mon gagne pain. J’ai envoyée promener les boss par email, ils m’ont mis sous enquête, j’ai réussi a avoir un arret medical d’une semaine a l’urgence… Après j’ai décidé de démissionner, a boutte, j’ai aucune ressources financière, je suis gêner et décourager, je sais plus quoi faire.

    J’aime

  7. Wow! Enfin quelqu’un qui qui passe à l’action.
    Nous sommes 100%100 d’accord avec vous. Merci de nous représenter. Gilles et Danièle

    J’aime

  8. Je suis tout as fais d,accore avec vous et si je peux me permettre ils y en aurait ben plus que ca qui devrait avoir le meme statue que ceux que vous nommer la parce que tout la gang du gouvernement font pratiquement la meme chose avec nous depuis un bon moment aussi , alors je vous appuis as 110% . Eric Dube

    J’aime

  9. Bravo Julie, c’est excellent que ça bouge dans le bon sens. Je suis doublement vacciné et, je l’ai fais en pensant faire ma part mais, maintenant je refuse la 3° dose et les suivantes et j’assumerai pour la suite.Je crois que Legault et Dubé vont beaucoup trop loin et le boomerang va finir par revenir. Quant aux journalistes visés avant de traiter les non-vaccinés de tous les noms ils auraient intérêt à se sortir la tête du sable et faire un effort de recherche tout en se gardant une petite gêne. Si ils sont de vrais journalistes ils savent ce qui se passe alors pourquoi cachent-ils la vérité? Sérieusement on se croirait à l’époque de l’inquisition mais en même temps on a l’impression que BIG PHARMA à infiltrer un nombre incalculable de cerveaux ou que plusieurs n’osent pas parler…….par peur ????

    J’aime

  10. A cause de la campagne de peur propagé par les médias , un ( ami) de longue date ,m’a tout bonnement demandé de ne plus venir chez lui vu que je ne suis pas vacciné , je l’ai rayé de ma liste d’amis , par contre étrangement mais qui laisse entrevoir un changement dans l’attitude des vaccinés un autre amis qui me reprochait de ne pas me faire vacciné m’a rendu visite a ma très grande surprise . il a gardé son masque pour nous protéger ma conjointe et moi ma fille ne vient plus a cause des restrictions de notre cher gouvernemanants ,gouvernementeurs

    J’aime

  11. Ce qui me désole pour ne pas dire m’écœure c’est cette pube pour la vaccination d’enfants , avec des enfants grimaçants et moqueurs c’est dégueulasse de voir ça

    J’aime

    1. Vous avez raison. C’est horrible. Une pub qui s’adresse aux enfants alors que le Québec s’est doté d’une loi pour interdire la pub destinée aux enfants. On utilise des enfants pour qu’ils convainquent leurs parents de leur injecter ce faux vaccin qui peut les tuer. Encore plus horrible, elle est accompagnée d’une musique d’épouvante. Font-ils la grimace aux virus ou aux méchants non injectés. Il y a aussi Martin Carli, le présentateur des pubs pour promouvoir la vaccination des enfants qui affirment que ce traitement à l’ARNm est sans risque autres que quelques rougeurs ou un peu de fièvre qui disparaîtrons dans un ou deux jours : un mensonge à sa face même. D’ailleurs ses deux pubs qu’il présente sont un tissus de mensonges du début à la fin. À chaque fois que je le vois venir me mentir en pleine face dans mon salon j’enrage !

      J’aime

      1. J »ai des amies filles qui m’ont dit qu’après la deuxième dose leur cycle menstruel est chambardé, et même une femme qui n’avait plus de menstruations s’est mis à les avoir! Sans compter d’autres gens qui ont des proches décédés de crises cardiaques sans antécédents ni problèmes de santé! C’est vraiment inquiétant ce qui se passe on dirait que plusieurs personnes ont étés lobotisés c’est à se demander si le vaccin n’affecte pas le cérébral chez certains sujets!

        J’aime

  12. La famille de mon mari, qui en passant sont 11 personnes, nous ont « tassées » car non ne sommes pas vaxx.
    Nous avons perdu des amis de plus de 25 ans d’amitié pour la même raison.
    Je n’ose plus parler du sujet de la covid et ce que j’en pense, même avec mes garçons afin d’éviter des conflits.
    Je suis coupé de mes droits et libertés, je suis invalide et ne vois plus personne, ou presque.
    Je suis rendu dépressive.
    Notre petite fille demeure à L.A. Nous aimerions tellement la voir, autrement que sur « Messanger ».

    Avec ce couvre feu, nos 2 garçons ne viennent pas nous voir, de peur d’avoir un infraction.

    Merci de votre beau travail.

    Danielle Dubois

    J’aime

Répondre à Benoit Blanchard Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :